LE MESSAGE ET LE CONTENU DE SES PROCEDURES NON ABOUTIES A CE JOUR.

 

Eric  BELLET

Voici comment la juge d' instruction et le procureur de la République comme je le dit dans ma vidéo ont soit disant mis fin à mon instruction par un Non-Lieu pour Empoisonnement au ciment mais n' ont pas réussis car je n' ait pas fait appel de ce Non-Lieu , la procédure est toujours en cours et je peut la reprendre à tout moment suite à un élément nouveau , ce que j' ai fait en renvoyant une Requète cette semaine à Monsieur le Procureur qui a été nommé , il y a environ deux mois par François Hollande

Rappel des faits

Courant 2002 , une procédure est ouverte pour Empoisonnement au ciment , chrome vi hexavalent , les médias s' emparrent de l' affaire , TF1 sonne à ma porte , il est 7 heures du matin , et quatre diffusion le week-end dans le journal de Claire Chazal , tous les médias sont là , ce jour cela devient le bordel dans mon appartement , et ma femme en fut témoin puisqu'elle était là ! il y avait Radio France Bleu , France 2 , la chaine M 6 et des radios et sutout l' AFP ( agence France presse ) La juge d' instruction avait ouverte une Information judicière pour un empoisonnement au ciment me concernant , une première en France , cela intérressait les journalistes , je fut une vedette pour une journée mais le 20 octobre 2004 en allant sur le Journal Officiel , je m' aperçu une recommandation venant du Ministère de la santé concernant le ciment et le chrome vi hexavalent cancérigène qui se trouvait dans tous les ciments français , européens et mondial , qu' ils fallait que les produteurs de ciments baisse les taux du chrome vi à 2 ppm PAR MILLION , qu'ils soit moin toxique au niveau européen et si je me rappelle le Portugal et ' Italie n' ont pas signé la directive Européene .

Cela n' a pas trainé , le jour même , sois le 20 ocotobre 2004 , je reçu par la poste avec accusé de Reception , un Non-Lieu emmanant du juge d' instruction en accord avec l' ex-procureur de la République mettant fin à l' instruction de mon Empoisonnement au ciment . Ayant de très bonnes connaissance en Droit , je me mit dans le Code de Procédure Pénal et je m' apperçu qu' une faille existait , donc je ne fit pas appel de ce non-Lieu , d' alleur une personne m' a appelé , je ne me rappelle plus si c' était la police ou le tribunal pour me demander pourquoi je ne faisait appel du non-lieu et je lui ait dit à la personne que selon une jurisprudence de la cour de Cassation , que l' la chambre de l' instruction aurait mis fin à l' affaire des ciments , si c' était les mèmes faits et les mèmes personnes , en faisant appel du non-lieu , je mettais fin à l' affaire des ciments et on enterrerait le dossier . c' est dans ce sens que j' ai envoyé cette semaine , un courrier pour reprendre le non-lieu pour élément nouveau et il appartiiens à Monsieur le Procureur de reprendre l' affaire pour les vicitmes du ciment dont 6 parties civil font désormais partis , du coup on se sens moins seul !
eric bellet président des victimes des ciments français